SOURCES :

Pollution atmosphérique en Europe
Vous trouverez les mesures instantanées de la pollution atmosphérique en Europe sur le site energymap

Rapport Bureau du Plan 2017
Le paysage énergétique Belge : perspectives et défis à l’horizon 2050 - Description d’un scénario de référence pour la Belgique 17/10/2014. Site Bureau du Plan.

Elia studie nov 2017
Volgens de studie van de netbeheerder Elia dreigen in ons land tegen 2025 ernstige stroomtekorten als er wordt vastgehouden aan de geplande kernuitstap in 2025 én als er geen bijkomende investeringen in gascentrales en hernieuwbare energie komen. Electricity scenarios for belgium towards 2050.

CREG rapport annuel 2016
l'évolution des marchés de l'électricité et du gaz naturel CREG 2016.
.
Thorium?
Pour plus d'informations sur le Thorium et ses avantages, consultez le site www.thorium.lu .

Frequently Asked Questions


1. Renouvelable = la solution?.

Non. En Belgique nous devons développer le renouvelable, mais il ne sera pas suffisant pour couvrir nos besoins en électricité.

2. Allemagne = l'exemple à suivre?

En Allemagne, la fermeture définitive en 2011 de huit des seize réacteurs nucléaires du pays a privé le pays de 8,3 GW de capacité de production.
Cette perte n'a pas été totalement compensée par les énergies renouvelables, même si celles-ci sont passés de 20% à 29,5 % du mix électrique entre 2011 et 2016. Il a en effet fallu compter sur les énergies fossiles, lignite (23%), charbon (17%), et gaz (12%), voir mix energétique en Allemagne.

Ceci explique que l'Allemagne est le pays européen qui est le plus touché par la pollution au charbon (2 490 morts/an), après la Pologne (4 690 morts/an)...

3. Pourquoi 100 TWh?

C'est la quantité d'énergie électrique dont la Belgique aura besoin dans le futur, pour couvrir ses besoins et développer les nouvelles technologies non-polluantes du futur.

En 2016, la Belgique a consommé 83,45 TWh d'électricité par an, selon la FEBEG.

4. Qui sommes-nous?

Le Mouvement citoyen « 100 TWh » est un groupe de citoyens responsables et bien informés sur les enjeux énergétiques du futur, en particulier, en Belgique face à l’échéance politique de 2025.
 
Nous avons créé un vaste réseau de contacts et nous comptons faire entendre notre voix aux niveaux national et régional.